Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cagibi-rue-Galland.jpg

Dans mon cagibi de Paris, avant que je reprenne le chemin de mon atelier minimal breton, je rédige avec quelque retard la bonne nouvelle de janvier 2012 (février, personne pour me dire mon retard : voilà une amorce de la bonne nouvelle ?)

 

« Quel BIG Fiasco que ce site (bonne nouvelle située tout à la fin du blabla):

Personne pour m'aider à trouver le moindre slogan, le contenu d'une astucieuse réclame qui me fera vendre mon âme par petits bouts. Rien à écrire non plus dans ma rubrique du "dire... ou médire". Comme une panne d'inspiration généralisée ? Dévidoir vide. Que nenni qui m'encourage, ou m'explique ma méprise. Pas un visiteur pour tenter de me remettre sur le rail. Je déraille ? Du coup, sur mon dreamweaver je joue des pincettes avec retenue. Et je cale sur le flash en apprentissage.

Pas plus d'enthousiasme pour mon jeu-concours de "moi avec moustache" (pourtant vaut sa peine ? La tronche bio, de l'artiste PQF naturalisé)... et personne pour quémander la solution ? Amorcer un dialogue entre explorateurs ?



Rien, tout comme les prestations PQF, que finalement j'abandonne devant l'indifférence totale. Idée que je trouvais tellement passionnante. L'artiste qu'on libère de sa cage, lâché chez soi, dans son lieu de vie ou, travail. Qu'on observe dans un délire sur mesure, de haute couture émotive. Que dalle ! Pas un poil de curiosité qui dépasse du slip à méninge. Slip Kangourou, qui trouve son trou ?



Pas une seule carte postale dédicacée, d'achetée, pas l'once d'une envie bon marché pour savoir avec quoi d'unique l'esprit PQF, fébrile, aurait pu d'un jet de feutre remplir le cadre papier...



Dans la galerie, sur un lit de sciures html, l'oeuvre presque donnée reste en cave... à l'abri d'une lumière salvatrice s'acoquine avec un rat et 4 vers. Aucune envie non plus, pour personne, de cette aventure cocasse qui vous choque d'une rencontre avec un artiste, penaud, qui vend sous le manteau... faute de savoir mieux faire. Faute de savoir faire, ça...


Et enfin, pas une âme, pas un ectoplasme, pas un chat (il ronfle à coté) pour s'inquiéter de mon retard sur les bonnes nouvelles, sur site...

 

P1090894.jpg 

Exposition galerie Arcima, avec ma visiteuse favorite et presque exclusive...


 

 

Quelle amertume ? Ben non... Et, c'est là, que je déroule la bonne nouvelle de ce mois de janvier 2012 :

je rate tout, on dirait, du début comme systématique, mais m'en démobilise pas plus... (ou presque pas)

J'illustrissime d'une métaphore : malgré un cancer d'une fesse qui après opération déséquilibre mon assise, je me procure LA prothèse en caoutchouc bio, from Brésil, qui me donne un rebond pas commun et m'enseigne la canopée.

Non presque pas : doté d'un ego concassé pas déconfit d'une boîte, tellement abruti-convaincu de la qualité humaine, sensible, intellectuelle, de mon travail fou, affolé, flou... un travail absolu, absolument PQF, je présage encore et toujours à fouiller dans ma crasse d'être, pépites et découvertes à la pelle, wagonnets à la queue leu leu ras la gueule de merveilles et magies, subtiles ou catastrophiques, de la création qui érupte de ma tête. Mes sens paniqués débordés qui touchent ce qui ne se peut pas, encore...

 

 

rappel du point G sur mon site :

http://www.lagaleriepqf.fr/bonnesnouvelles.html

 

+

 

LE rappel bis du site tendance du moment :

http://www.parfum-de-sante.com/contact-rendez-vous/

(à découvrir les conseils du mois, pour parfaire votre santé après douche PQF qui soigne des pensées coincées et rebricole les chakras encroutés...)

 

 

PQFment moi,

moinerveux tHierry

Tag(s) : #Egarements sous contrôle

Partager cet article

Repost 0