Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tolède, Toledo, en vrac.
Tolède, Toledo, en vrac.

Tolède, Toledo, en vrac.

ÉDITIONS MON PETIT ÉDITEUR - APARIS

175, boulevard Anatole France, Bat. A, 1er étage 93200 Saint-Denis
www.monpetitediteur.com client@monpetitediteur.com

 

Commissions sur les ventes sur l’année 2016

Titre du livre :

ISBN :
Date de publication :

Rappel de la règle de calcul de vos commissions et de vos conditions de versement :

Commissions sur livres papiers vendus en 2016 :

- Nombre d’exemplaires vendus en 2016 : Commissions sur livres numériques vendus en 2016 :

- Nombre d’exemplaires vendus en 2016 : Total de vos Commissions en 2016 :

Commissions à reporter sur 2017 :

0,00 €

0,00 €

0,00 €

0,00 €

9782342019087

Je vais changer

13 février 2014

L'auteur ne touche pas de commissions sur ses propres achats.
Si le montant de vos commissions est inférieur à 20 € il sera reporté à l'année prochaine.

ÉDITIONS MON PETIT ÉDITEUR – APARIS
SIRET : 453 879 306 000 26 – TVA intra : FR 42453879306
Siège social : 175, boulevard Anatole France, Bat. A – 1er étage, 93200 Saint-Denis

ÉDITIONS MON PETIT ÉDITEUR - APARIS

175, boulevard Anatole France, Bat. A, 1er étage 93200 Saint-Denis
www.monpetitediteur.com client@monpetitediteur.com

T. (+33) 1 84 74 10 28

Détails de vos ventes réalisées en 2016

CA livres papiers vendus en 2016 :

- ur le site monpetitediteur.com :
-
e e e monpetitediteur m (Libraires, Amazon.fr, Chapitre.com, Fnac.com)

CA livres numériques vendus en 2016 :

- sur le site publibook.com
- en dehors du site publibook.com
(ibooks, Apple, Amazon Kindle, Kobo by Fnac)

0,00 €

0,00 € 0,00 €

0,01 €

0,00 € 0,01 €

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)

ÉDITIONS MON PETIT ÉDITEUR – APARIS
SIRET : 453 879 306 000 26 – TVA intra : FR 42453879306
Siège social : 175, boulevard Anatole France, Bat. A – 1er étage, 93200 Saint-Denis 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

A l’air du selfie, où la mondialisation permet le voyage par-delà les océans et les cultures, l’humanité s’auto-satisfait de son seul visage, son seul ego. Je m’épate des récits de voyages illustrés par un visage qui cache le monde visité.

 

 

Devant les monuments, les montagnes, les mers, les gens et leur « ailleurs », devant mille lointains plus rien n’apparait qu’une (ou deux) tronche souriante.

 

 

 

 

 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

L’autoportrait.

 

Je pense évidemment à ceux des peintres que j’ai beaucoup fréquentés (les tableaux, pas les auteurs … et encore, justement ... à réfléchir mieux.)

 

"Justement", dans la matière séchée, les pigments qui font le plein de lumière, dans le trait plus ou moins net, flou, effacé, dans le volume, les ombres, les rehauts, dans un tableau de Rembrandt, Chardin, Goya, Van Gogh, Bonnard, etc, quand je pose mon regard, sonde, attend, patiente, souvent l’impression très étrange doublée d’un sentiment incongru, m’envahit.

 

Nait une espèce de connivence, de lien ? Un lien.

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

De la main du peintre sur cette toile ou ce bois jusqu’à la mienne qui, malgré cet autre geste, cet autre appétit de création et de peinture, autre temps, vie, mémoire, chemin, malgré la distance, les nombreuses distances, je sens passer une énergie, un truc (le truc pQf ?).  

 

 

Quoi exactement, je ne sais pas, cela passe, me gagne, me touche et me tient. Me tient à vie, parfois, je crois. A voir. A suivre ? 

 

 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

Je sens ça et ressens parfois avec une émotion presque monstrueuse cette sorte de lien. Pas si loin que ça d’un échange ? Oui, sans les mots, je peux réussir à m’en convaincre. Follement ?

 

Pas que mental, physique aussi. Pas d’une physique ordinaire. La matière, toute cette matière que je prends soin, qu’ils ont pris soin, de poser sur ce support, dans le cadre à 4 côtés ....

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

JE sais que tout le temps passé, le geste, les repentirs, le trait ou pas avant les couleurs, les ombres, tout ce temps qui prend matière, existence, petit à petit, quand la « toile » se crée, que le miroir transforme, fouille, l’ego, le détruit ou/et le recompose, je sais que ce temps pénètre le travail en-cours (et pas le même "temps" d'une photo, d'une vidéo) prend de soi, profondément, beaucoup, comme un précipité d’être dans le sablier, les pigments et la lumière, le tout figé, ralenti, expressif, là présent à presque jamais (dans une échelle humaine, pas minérale) à l’intérieur de ce cadre.

 

Un temps ralenti, capté par la matière, sous les doigts comme une argile.

 

 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

Possible travail sur autoportrait ? 

Photo retravaillée au feutre peinture, ou évidé, ou … une série pour me défouler. Des photos. Papier sur bois, toile ? Papier brouillon, froissé, plié bateau ? Pour fouiller, explorer. Des grimaces, des visages en pagaille. Déchirés, noyés, évidés, remplis, baroque ou abstrait, un seul format, un point de départ, moi jusqu’à plus moi, jusqu’à la trace, juste avant rien, plus rien du tout. Jusqu’au fond du moi, au-delà de l’égo.

 

Au-delà.

Du reflet et d'un effet.

De l'idée et du flou.

D'une vie et de sa trace.

 

 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

A la recherche d’un précipité, entre moi, matière et lumière, esprit et émotions, le temps, entre La vie et le Néant. Entre l’intime et l’universel. Prendre le temps de faire, créer, chercher.

 

Chercher moins que trouver … Tout ou presque à trouver dans ce temps de « faire » (Pour Quoi Faire ?),

ce temps « sacrifié » avant d’être sacré.

 

 

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?
Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

Peut-être ça ?

Peut-être si le temps disponible, encore ?

Peut-être s'il me reste encore, de moi ?

D'esprit, de matière, d'envie ?

Mes écritures. Selfie. Autoportrait. Projet ?

Partager cet article

Repost 0