Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

kaurismaki

« L’autre côté de l’espoir »

 

Le dernier Kaurismaki (Aki) qui cause de réfugiés. Kaurismaki devenu positif (sans LA « happy end », tout de même), avec son style mi-froid-mi-chaud au cadrage-tableau. D’une poésie (avec glacis d’humour à froid) que j’entends, vois, ressens.

 

 

kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki

Comme un truc intime, ou du moins très proche.

 

 

Plus que l’Art, mot que je distingue ou définis assez mal, c’est la poésie (qu'on peut inclure dans toute forme de création, tout support, ou parfois, simplement, d’être) que je recherche chez l’autre,

 

et son « travail », sa pensée, son chemin, ses espérances et désespérances.

 

Aki (tu permets?) avec son style viking (qui boit dans un crâne et brûle son drakkar) me captive à tous les coups, son histoire se récite, sa trame narrative se disloquent en d'autant de vers, et verres, tableaux, détails de "steel life" (plus que "nature morte").

 

Détails en poupées russes, l'ex-envahisseur congédié.

Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées,  et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)
Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées,  et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)
Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées,  et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)
Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées,  et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)
Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées,  et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)

Je suis citoyen ... de la Voie Lactée. Solidaire et respectueux du vivant (Manif Mélenchon, replié sur ses frontières et idées, et expo de l'évolution avec pour vedette l'Ours)

Avant Kaurismaki, je marche dans Paris. Au hasard avec but à peine visé, formulé (changer la pile de ma montre de plongée, rue de la Roquette).

 

Je regarde les gens, les murs, ma mémoire en transparence dans telle rue, tel lieu.

 

Je médite un brin (d'herbe) au pied d'un arbre de Paris à l'écorce noire hydrocarburée nourri aux mégots et encagé.  

 

Rue Keller, les galeries d'Art ont disparu (sauf une).

 

 

kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki

Place de la Bastille, la " vraie gauche(?)" clairsemée s'excite sur des drapeaux "bleu blanc rouge" et ne chante plus l'internationale.

 

Je capture quelques drapeaux ... d'autres couleurs (pour me rassurer ?) J'observe les traces, les rayures, sur moi et la ville, sur notre passé presque proche. J'essaye d'avancer. Jardin des plantes, je m'attarde sur des photos-poster d'ours blancs esseulés sur une banquise qui fond. Sur 4 mangeoires à oiseaux. réfugiés ici. J'essaye d'avancer.

kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki

Mon pQf n’est que cela, un voyage poétique, à la fois inutile et vital. Une ode élargie qui court après mon espèce de "graal" perso, illusoire, doublée de ma zique intérieure, nourrie avec mes mots mes images mes odeurs, douée d'un mouvement … flou.

 

Et parfois très très flou ... qui va vers ?

 

kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki
kaurismaki

Vers ma perte, perdue d’avance, perdu j’avance. Dans ma jungle, mon océan ... 

 

Parfum mimosas (maman)

Danse avec tutu (sœur)

 

 

kaurismaki
kaurismaki

Réfugié, émigré de nulle part, dans une vie qu’on me confie juste un temps, le temps de la traverser, de m'y perdre, d’y trouver mes joies et mes peines, avec quelques traces que j’appuie, vanité que je sais dérisoire, ego que je sais lego, château de sable, jeu pour chasser la peur.

 

Le jeu comme le versifie Aki Kaurismaki.

"On" croit gagner,

"JE" perd(s) toujours,

Mais, c'est pas grave.

Juste la Vie qui

tournicote,

"tournicoti tournicotons" *

 

(dixit Pollux du "manège enchanté" - à prononcer avec un léger accent British de London).

 

 

 

pQfment notre,

kaurismaki
kaurismaki

Partager cet article

Repost 0